Overcooked : Faites chauffer les fourneaux !

par | Oct 28, 2020 | PEGI 3 | 0 commentaires

Introduction

Vous aimez préparer des plats et faire la vaisselle ? Alors vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui je vous propose de faire un tour d’horizon du jeu indépendant Overcooked qui saura sans aucun doute, au travers de son rythme endiablé, mettre du fun dans toutes vos soirées jeux vidéo !

Le premier opus de la série est sorti en août 2016, suivi de son petit frère deux ans plus tard. Les deux jeux ont été développés par le studio Ghost Town Games et édité par le studio britannique Team 17. 

Si vous êtes un amateur des jeux où la coopération est au centre du gameplay, vous trouverez votre bonheur au travers de ces deux titres récompensés par la presse et le public à de nombreuses reprises !

Retrouvez l’avis de Naomi Hamelin, neuropsychologue, en fin d’article ou en cliquant ici.

Contexte

L’histoire du jeu

Durant votre aventure vous incarnerez un chef cuisinier guidé par le roi oignon. Vous aurez la périlleuse mission de sauver le royaume oignon de la terrible bête, qui ressemble à un plat de bolognaise. Suite à votre premier échec face au méchant plat de bolo au début du jeu, le roi oignon vous transportera dans le passé avec pour but de faire de vous la crème de la crème des chefs cuistots. Vous naviguerez entre différents niveaux divisés en plusieurs biomes (désert, glacier, mer, espace etc.) au sein du royaume oignon.

Évidemment, vous vous doutez bien que l’histoire, bien que mignonne sur les bords, n’est pas franchement plus poignante que ça et sert plutôt de prétexte pour traverser les différentes épreuves du jeu. Overcooked 2 ne se renouvelle pas de ce côté-là et en dehors de proposer des environnements plus variés, son histoire reste très linéaire.

Heureusement, le plus gros du pari est réussi par Ghost Town Games et la Team17 car Overcooked 1 & 2 sont des exemples de gameplay coopératif fun et dynamique, qui ne vous laisse aucun instant de répit et vous demande d’être organisé et de communiquer avec vos partenaires de cuisine !

Les mécaniques du jeu

Le Royaume oignon est divisé en plusieurs niveaux dans lesquels vous aurez pour mission de préparer des plats spécifiques dans un temps imparti. Chaque plats (soupe, burger, pizza, tacos, salade etc.) demande d’effectuer plusieurs tâches avant d’être servis : choisir les ingrédients, les découper, les cuirent, servir le plat, faire la vaisselle… Bien entendu ces petites actions peuvent sembler ridicules au premier abord, cependant la difficulté va surtout venir de la manière dont vous vous répartissez les tâches avec vos amis. Vous allez vite vous rendre compte que vous ne pouvez pas tout faire en même temps. Plus vous avancerez dans l’aventure, plus les recettes seront complexes et les environnements hostiles à votre égard.

Vous allez donc devoir penser méthodiquement la répartition des tâches et communiquer la moindre action que vous voudrez réaliser, pour éviter de faire la même chose que votre partenaire de cuisine et perdre du temps. Dans le deuxième opus de la série ces même mécaniques sont reprises, cependant les environnements sont plus variés et imposent souvent l’utilisation des éléments du décor pour réaliser les plats. 

Pour finir, chaque niveau propose un système de score basé sur le nombre de plats que vous aurez réalisés. Notez ici que les plats qui arrivent à l’écran disposent d’un minuteur, correspondant (en gros) à l’attente du client qui l’a commandé. Si cette barre s’épuise vous perdrez des points, et plus celle-ci reste verte, plus vous en gagnerez. Il va donc falloir anticiper les prochains plats en sortant et préparant les ingrédients à l’avance. À la fin d’un niveau, vos points sont comptabilisés pour donner votre score et une, deux ou trois étoiles selon votre performance. 

Compétences

Esprit d’équipe / coopération

Vous l’aurez compris, la coopération est au centre du gameplay d’Overcooked, et passer à côté de ce point correspondrait simplement à passer à côté de ce qui fait la saveur du jeu ! Si vous voulez vous en sortir dans les différents niveaux du jeu, il va falloir d’abord penser en tant qu’équipe pour réussir les challenges sur votre route. Le principe est strictement le même que celui qu’on retrouve dans de vrais restaurants, où tout doit être ordonné et coordonné entre les membres du personnels.

Communication

Vous vous en doutez, la notion d’Esprit d’équipe / coopération va de paire avec la notion de communication. Eh oui ! Vous ne pouvez pas créer de cohésion dans votre équipe sans communiquer un minimum entre-vous. Vous allez donc être obligé d’annoncer la moindre action que vous souhaitez réaliser pour perdre le moins de temps possible, et pour répartir les tâches avec le plus d’équilibre entre tous vos compagnons de cuisine. De toute manière, vous remarquerez assez rapidement que si vous faites les choses dans votre coin sans rien dire, le résultat risque de ne pas être terrible !

Sens de l’organisation

Pour finir avec la sainte trinité du jeu d’équipe, j’accueille ici le fléau de beaucoup d’entre-nous: j’ai nommé le sens de l’organisation ! Car oui, c’est très sympa de coopérer tous ensemble, hélas, si aucun point d’honneur n’est mis sur l’organisation des tâches, vous risquez d’être très vite débordé par les commandes: la panique et le stress vous gagneront ! Respirez un bon coup, annoncez en début de niveau de quelle tâche vous désirez être responsable et tout ira pour le mieux (enfin je crois…).

conclusion

Pourquoi ce jeu m’a plu ?

J’ai découvert Overcooked au détour d’une soirée avec un ami. J’ai très vite vu que j’avais en face de moi un jeu équilibré, qui me proposais du challenge, un moment de partage et surtout un très grand nombre de barres de rire. Certes, par moment lorsque je me mettais la pression sur la réussite d’un niveau, je pouvais être en tension. Cependant, je ne restais pas longtemps dans cet état d’esprit lorsque je me rendais compte que ma performance personnelle, à côté de la performance du groupe avec qui je jouais, ne pouvais pas venir seule à bout de ce jeu (et aussi parce que la victoire était 100 fois plus satisfaisante lorsqu’on l’emportait à plusieurs).

Pourquoi je conseille ce jeu ?

Overcooked est un jeu qui s’adapte quasiment à tous les profils de joueurs. Il propose un challenge pour les plus hargneux ou simplement un bon moment à passer à plusieurs ! C’est un jeu extrêmement simple à prendre en main, idéal pour les dimanches en famille ou les soirées entre amis ! 
Ps : Prochainement sortira spécialement, pour la nouvelle génération de consoles (PS5 & Xbox X series), “Overcooked ! All You Can Eat” qui inclut une version remasterisée de Overcooked 1 & 2 en plus de tous leurs DLC !

L’avis de Naomi, Neuropsychologue

Overcooked est un des jeux que j’utilise le plus avec mes patients. C’est un petit jeu facile à comprendre et qui ne nécessite pas d’être familier avec la manette. Les graphismes sont amusants, les personnages sont folkloriques, les niveaux sont… étonnant. Bref, il y a de quoi travailler sur les troubles cognitifs tout en s’amusant.

Quelles fonctions sont mobilisées lorsque l’on joue à Overcooked :

Organisation/ établir des priorités: Il est nécessaire de bien s’organiser dans le jeu si l’on veut réussir les niveaux qui augmentent en difficulté assez rapidement. Je dois ainsi bien observer mon environnement, répartir les rôles de chacun et générer un plan d’action étape par étape pour accomplir mes tâches (exemple : pour faire des sushis, je mets d’abord l’algue dans l’assiette puis je coupe le poisson et j’attends le riz que mon ami est en train de cuire).

Fonctions attentionnelles:

  • Concentration: Il faut évidemment bien se concentrer lors de chaque partie sans quoi la cuisine peut prendre feu,ou je risque de poser mes affaires n’importe où, gêner mes ami.e.s…
  • Attention sélective: Je dois me focaliser sur mes tâches et ne pas me laisser distraire par d’autres. En d’autre terme, il faut éviter d’être dispersé.e: on fait une tâche après l’autre, pas tout en même temps.
  • Attention divisée: L’attention divisée est très sollicitée dans les parties, il faut faire attention à plusieurs choses à la fois. Je fais ma tâche, je surveille comment s’en sortent mes ami.e.s, je regarde les commandes etc. Sans attention divisée, je vais être focalisé.e sur moi-même et je ne peux pas bien collaborer avec les autres.

Mémoire à court terme: Il faut maintenir en mémoire les commandes, à la fois celle que je suis en train de faire mais aussi les suivantes.

Impulsivité: Si je suis impulsif.ve, je vais perdre beaucoup de temps. Il faut ainsi faire attention à ne pas aller trop vite dans ses déplacements (sinon je peux tomber), dans ses gestes (sinon je peux servir quelque chose de pas assez cuit), dans ses lancers (sinon je lance des aliments dans le vide) etc. Il est donc très important de faire attention à ce que je fais et de prendre le temps de faire les choses bien. Je privilégie la qualité et non pas la quantité.

Flexibilité: C’est la capacité à passer aisément d’une tâche à une autre, d’un environnement à un autre sans se laisser déstabiliser et/ou d’accepter de changer sa manière de faire. Le jeu met cette capacité à l’épreuve de nombreuses manières. Si une personne présente un défaut de flexibilité, la panique peut vite s’installer et peut la paralyser.

Notion du temps: Est-ce que j’ai le temps de couper du poisson pendant que mon riz cuit ? Est-ce que j’arrive encore à servir un plat en 10 secondes ? Je suis tombé.e et je dois patienter 5 secondes… Rien de tel qu’une partie d’Overcooked pour parfaire sa notion du temps qui passe.

Gestion du stress: Le chronomètre qui me rappelle que le temps presse ; mon ami.e qui fait n’importe quoi ; je tombe dans un trou. Est-ce que le stress est positif et me donne des ailes ou le stress est négatif et me fait hurler sur tout le monde ? Comment passer du stress qui me tord l’estomac au stress qui me fait battre mon meilleur score ?

Gestion des émotions et de la frustration: J’ai perdu parce que mon partenaire préfère lancer des concombres sur tout le monde plutôt que de les couper, je suis frustré.e et en colère. Comment se calmer ? Comment l’exprimer sans perdre mes amis ?

Coopération / Communication: Il est important, comme dans Top Chef, de communiquer entre cuisiniers. « Je coupe le poisson », « je prépare l’assiette », « où est l’extincteur ? ». C’est crucial de pouvoir informer les autres de votre avancée mais aussi de vos besoins. Et attention, communiquer oui, mais pas trop, ni n’importe comment.

Bref, vous l’aurez compris, Overcooked est une petite merveille d’un point de vue neuropsychologique et je ne peux que vous invitez à y jouer.

Le PEGI

Petit point sur le PEGI et le contenu du jeu

PEGI 3

Overcooked est jeu qui sied aussi bien aux plus grands qu’aux plus petits. Il fait partie de la catégorie des jeux classés PEGI 3 et ne comporte donc aucune scène de violence, choquante ou d’horreur. La seule raison qui pourrait donc vous pousser à ne pas essayer Overcooked c’est… ah non ! Il n’y en pas, foncez !

A bientôt pour un nouvel article !

Commentaires

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.