Jeu vidéo et Flow

par | Mai 19, 2020 | Pédagogie | 0 commentaires

Le Flow

Vous est-il déjà arrivé, lorsque vous exerciez une activité, d’être tellement concentré sur votre tâche que votre perception du temps disparaissait et que vous vous sentiez pleinement maître de la situation ? Peut-être avez-vous à ce moment eu le sentiment d’incarner une force tranquille que rien n’arrête…si tel est le cas, vous avez déjà vécu le Flow.

Le…quoi ?

Le Flow. Littéralement le flux en anglais, est un état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement immergée dans ce qu’elle fait. Il a été théorisé par Mihály Csíkszentmihályi, un psychologue hongrois, en 1975. Dans un état maximal de concentration cette personne éprouve un sentiment d’engagement total et de réussite. Les sportifs, les artistes et les gamers connaissent bien ce sentiment car ils le ressentent couramment durant leur activité (Le sportif pendant l’effort, l’artiste pendant le processus créatif, le gamer lorsqu’il est immergé dans son monde virtuel…).

Comment savoir si on a déjà vécu cet état ?

Rien de plus simple. Voici quelques éléments qui caractérisent ce état mental :

  • Concentration optimum
  • Disparition de l’égo
  • Disparition de la perception du temps
  • Sentiment de contrôle absolu
  • Sérénité

Et du coup quel est l’intérêt du flow ?

Atteindre cet état sur un plan personnel ou professionnel est un véritable atout. Lorsque vous atteignez le flow, vous n’avez pas le sentiment de « travailler » au sens contraignant du terme. Vous savez ce que vous faites et vous connaissez votre but. Votre état de concentration vous permet d’être efficace et vous n’êtes pas perturbés par l’environnement extérieur.

Et le lien avec le jeu vidéo ?

Hé bien justement ! Le jeu vidéo est un bon moyen de s’offrir un aperçu de ce que nous pourrions ressentir si nous nous autorisions à faire les choses de la façon dont nous aimons les faire….et c’est là que cela devient intéressant ! Parce qu’aimer faire une chose résulte moins de la nature de la tâche que de la façon de la réaliser et de l’objectif derrière. Pour qui prendrait un peu de recul, le jeu vidéo est un vecteur du flow en nous ouvrant à la « gamification » des tâches….Et quand on commence à « gamifier », difficile de s’arrêter !

Un exemple de gamification réussi : les succès

On les retrouve dans la plupart des jeux en ligne et le moins que l’on puisse dire c’est que, de prime abord, ils sont loin d’être intéressants ! Pour exemple, ils se résument souvent à des tâches difficile ou longues à réaliser

succes
Sur Steam, chaque jeu comporte une série de succès à réaliser. Ci-dessus, un exemple avec le jeu Cat Quest

…et pourtant, ces petites médailles sont prisées par bon nombre de joueurs. Pourquoi ?

L’objectif est clair et nous focalise sur une tâche

La difficulté est suffisamment élevée pour être challengeante

Le retour est immédiat car le succès est symbolisé par un petit logo, une médaille ou une autre marque attestant de la réussite de l’action

En parallèle, si on regarde les éléments nécessaires pour atteindre le flow, on retrouve les même éléments

  • Se concentrer sur une seule tâche à la fois pour en tirer tout le plaisir et réussir.(Éviter le multi-tâches ! Même dans les loisirs !)
  • Se fixer une difficulté suffisante pour le plaisir de surmonter des défis
  • Se fixer un cadre et un objectif clair
  • Que l’activité menée procure un retour immédiat (visualiser sa progression en direct par exemple)

OK donc si je comprend bien, en gamifiant mes tâches je peux atteindre plus souvent le flow et apprécier davantage ce que je fais au quotidien…Mais pourquoi ne pas chercher à y rester constamment dans ce cas ?

Impossible. Le flow est conditionné à la tâche que nous réalisons qui comporte un début et une fin. L’idéal est donc d’avoir une succession de petites tâches idéalement en lien avec un plus grand objectif.

Robert Louis Stevenson ne disait-il pas « L’important ce n’est pas la destination, c’est le voyage ».

Une façon fort poétique de dire que plaisir de voir son objectif atteint est bien peu de choses en fin de compte.

Commentaires

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.